VTT dans le Cantal.

dimanche 2 juin 2013

Accompagné

vous pouvez vous faire accompagner sur des circuits VTT autour de Dienne et dans le Cantal autour du massif cantalien par un moniteur VTT diplomé.

-  Matthias Daub : Jeune moniteur VTT expérimenté, habite à 2 km du gîte.
Tel. 06 75 35 24 55 ; daubmat@orange.fr.
www.terres2cimes.com
-  Vincent Bonnet : Tel. 04 71 47 97 20.
-  Jean-Claude Vidal : Tel. 04 71 20 21 84.

Sans accompagnement

Points de location

Murat (15 min. en voiture)

O’ptit Montagnard
Tel. : 04 71 20 28 40.

Le Lioran (25 min. en voiture)

La Godille sports
Tel. : 04 71 49 54 45.

Plusieurs circuits VTT sont àccessibles sur le massif cantalien. Des topoguides avec des descriptifs sont disponibles au gîte. Déjà un petit avant gout :

Pour se mettre en jambe

Plateau du Limon

Topoguide "Le pays de la Pinatelle et de la Haute-Santoire." p. 24.

Distance : 9 km
Dénivelé cumulé : 350 m
Temps : 2 h
Balisage : rouge.
Départ : au gîte.

Partie 1 : Nous partons du gîte vers Dienne par la route. A Dienne nous empruntons la piste qui monte à côté de la cimetière jusqu’à la croix du gendarme. Côte de 290 m de dénivelé sur 2 km sur une piste agricole.

Coup de coeur : Arrivé à la croix du gendarme (vers 1600 un certain Gandilhon ’homme d’armes’ et poête à Murat, se perdait dans le brouillard sur le plateau et mourrait à 2 pas de Dienne), nous avons une belle vue sur la vallée de la Santoire et le Rocher de Laqueille en face de Dienne. Nous prenons le temps de se reposer un peu pour admirer le paysage.


Partie 2 : Nous suivons le chemin très roulant sur la plateau. Il est marqué sur pelouse sauf à l’endroit où l’acces en descente vers la bordure du plateau, au-dessus de Drils, est moins net. Nous prenons pour repère la clôture placée dans le sens de la pente. La descente est soutenue, caillouteuse et raide sur 2 km avec 4 passages de clôture. Nous arrivons à côté du moulin au gîte.


La demie-journée

Autour de Dienne

Distance : 17 km
Dénivelé cumulé : 550 m
Temps : 3 h 45
Balisage : noire WE à partir de Dienne jusqu’au hameau de Chaumeil et rouge à partir de la partie 6.
Départ : du gîte.

Partie 1 : Nous partons du gîte vers Dienne par la route. A la sortie de Dienne nous prenons la route à droite en face de la maison de site du Puy Mary. Nous traversons la vallée et la Santoire et montons vers les hameaus de Laqueuille basse et Laqueuille haute.

Coup de coeur : En bas : belle vue sur la vallée de la Santoire. En haut nous regardons bien les différents toits des maisons : en lauze, ardoises, tôle ou tuiles.


Partie 2 : Nous quittons la route et suivons les flèches WE 2 sur une piste caillouteux à gauche. Nous arrivons en haut et passons vers le point de vue du décollage de parapente au Rocher de Laqueuille.

Coup de coeur : Du Rocher de Laqueuille : Belle vue sur les monts du Cantal à gauche, le village de Dienne en bas et le château de la Cheyrelle à droite.


Partie 3 : Nous retournons vers le chemin derrière le rocher et le suivons en descendant vers la route. Attention à la vitesse, il y a des cailloux. Au bout du chemin nous ne prenons pas la grande route mais nous prenons la petite rue à gauche pour descendre par le hameau du Chaumeil. Nous traversons la route qui descend vers Dienne et empruntons le chemin dans le champ qui part de l’autre côté. Nous suivons ce chemin en travers champ en descendant pour arriver au hameau de Collanges.

Coup de coeur : Belle descente avec des paysages différents.


Partie 4 : Nous passons entre les maisons pour arriver sur la route que nous prenons à droite. Au bout du hameau nous prenons le chemin qui passe à gauche pour passer la Santoire et remonter de l’autre côté vers le hameau de Nozières.

Coup de coeur : Plusieurs maisons dans le hameau de Collanges ont été rénové récemment.


Partie 5 : Nous descendons la route en direction de Dienne. Au panneau "Site de vol libre" nous prenons la piste qui monte à droite. Après le passage de clôture elle est bien roulable et nous montons en lacets sur le plateau, nous passons le ruisseau après un deuxième passage de clôture et continuons jusqu’à la croix du gendarme.

Coup de coeur : Arrivé à la croix du gendarme (vers 1600 un certain Gandilhon ’homme d’armes’ et poête à Murat, se perdait dans le brouillard sur le plateau et mourrait à 2 pas de Dienne), nous avons une belle vue sur la vallée de la Santoire et le Rocher de Laqueille en face de Dienne. Nous prenons le temps de se reposer un peu pour admirer le paysage.


Partie 6 : Nous suivons le chemin très roulant sur la plateau. Il est marqué sur pelouse sauf à l’endroit où l’acces en descente vers la bordure du plateau, au-dessus de Drils, est moins net. Nous prenons pour repère la clôture placée dans le sens de la pente. La descente est soutenue, caillouteuse et raide sur 2 km avec 4 passages de clôture. Nous arrivons au gîte à côté du moulin.

Coup de coeur : Belle descente avec vue sur le gîte d’en haut.



Drils - la Pinatelle

A partir de la partie 4 nous suivons le circuit "la Pinatelle Sud" du topoguide "Le pays de la Pinatelle et de la Haute-Santoire." p. 26.

Distance : 29 km.
Dénivelé cumulé : 480 m.
Temps : 4 h 00.
Balisage : noir et rouge .
Départ : du gîte.

Partie 1 : Nous descendons du gîte vers Dienne par la route. A la sortie du Bourg de Dienne nous prenons la route à droite en face de la maison de site du Puy Mary en passant par le parking avec les containers de recyclage et nous montons jusqu’au hameau de Laqueille haute.

Coup de coeur : les anciennes fermes sont encore souvent couvert d’une toiture de lauze de phonolite, la pierre volcanique qui chante si on tappe dessus.


Partie 2 : Nous montons par la piste à gauche direction du Rocher de Laqueille en suivant le balisage noir WE 2. En haut nous empruntons le sentier à gauche qui nous mène au point de vue en haut du rocher en aller-retour.

Coup de coeur : Le nom Dienne sera la déformation de ’Diane’ la déesse de la chasse romaine. Il y avait, dit-on, sur le rocher un temple dédié à la déesse que Charlemagne, roi très chrétien, faisait démolir. Un premier château fort y était établi dont les restes sont retrouvées. Le château suivant se trouvait au Marchadial dans la vallée. Du décollage de parapente nous avons une belle vue sur la vallée, le village de Dienne, le château de la Cheyrelle et le Puy Mary au bout.


Partie 3 : Nous repartons sur le chemin en descendant à gauche en suivant le balisage noir jusqu’à la route D680 que nous suivons sur 200 m vers la droite. Attention, circulation abondante et vite. Nous traversons la route pour monter par la piste à gauche, toujours en suivant le balisage noir WE 2. Nous passons dans le bois sur des chemins forestiers et montons en traversant les estives sur des sentiers.

Coup de coeur : Nous voyons les monts du Cantal en travers les arbres à différents endroits.


Partie 4 : Nous continuons le sentier tout droit, (balisage sur l’herbe) pour revenir sur un chemin agricole que nous suivons toujours parallelle à la route. Au croisement avec le sentier balisé en vert nous continuons a suivre le balisage noir vers la droite. Un peu plus loin nous tournons à droite pour suivre le balisage rouge pour VTT.

Coup de coeur : Nous passons à d’anciennes tourbières remises en eau. Nous prenons le temps d’admirer la flore typique des tourbières avec le trèfle d’eau, la linaigrette etc.


Partie 5 : Nous continuons notre chemin à droite, direction Chavagnac. Juste avant le village nous empruntons une partie de route goudronnée ouverte à la circulation. Attention. Nous arrivons au bourg de Chavagnac.

Coup de coeur : Le château de Chavagnac date du 15ième siècle et a remplacé un ancien donjon sérieusement endommagé en 1382. Le nouveau château se compose d’un corps de logis, flanqué de 4 tours, autrefois crénelées et reliées entre elles par un bastion carré. "Chavagnac" ainsi nommait-on le château, a appartenu à la toute puissante et antique maison de Diane ou de Dienne. Dès l’origine, les seigneurs de Dienne sont aussi seigneurs de Chavagnac.


Partie 6 : Nous continuons en suivant le balisage rouge sur des chemins forestiers et agricoles bien roulables, en direction de Chalinargues.

Coup de coeur : Juste avant d’arriver au village nous avons une belle vue sur le monts de Cantal d’un petit promontoire à gauche du chemin. Au village même nous passons devant l’église pour admirer son jolie peigne et en faisant le tour nous prenons le temps de passer un petit moment dans "La maison de la Pinatelle" où nous trouvons toutes les explications sur les paysages, les traditions, le volcanisme, la faune et la flore du Cantal.


Partie 7 : Nous continuons dans les bois vers la Boissonnière.

Coup de coeur : Nous prenons le temps d’aller visiter l’exposition de poterie de "Géraldine et Noel Poulain", un couple passionné par les émaux et les possibilités qu’offrent les différentes sortes de terre.


Partie 8 : Nous continuons le balisage rouge sur la route à gauche, après nous partons à droite sur pelouse à travers une pineraie claire (sentier peu marqué), puis de nouveau une piste forestière à droite, jusqu’à la route D 23 que nous suivons pendant quelques centaines de mètres. Au balisage rouge nous prenons le chemin à droite pour passer à la lisière du bois de Collanges.

Coup de coeur : Les paysages changent à chaque virage et me font penser aux "Highlands" de l’Ecosse.


Partie 9 : Arrivé au croisement avec le balisage vert, nous reprenons le sentier que nous avons emprunté pour venir ici, pour descendre de nouveau vers la route. Nous prenons la route direction Dienne et la traversons après 200 m pour arriver au début du chemin qui monte vers le rocher de Laqueuille. Au lieu de remonter à gauche nous prenons le chemin qui va tout droit et descendons vers la Cheyrelle.

Coup de coeur : La Cheyrelle : cette ferme-manoire construit en 1866 (même année que le batiment du gîte) à été transformée au début du 20ième siècle en un superbe cottage d’été, sous l’oeuvre de Gustave Serrurier-Bovy, décorateur Liègeois et promoteur de la rénovation des arts décoratifs en Europe. La qualité de son oeuvrage, tant intérieur qu’extérieur vaudra à la Cheyrelle son inscription sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1994.


Partie 10 : Nous descendons par le chemin jusqu’à la route pour rentrer au gîte.

Coup de coeur : Nous passons à Dienne pour visiter son église et la maison de site du Puy Mary.



La journée

Entremont et Limon

A partir de Dienne nous suivons le circuit Entremont et Limon" du topoguide "Le pays de la Pinatelle et de la Haute-Santoire." p. 34.

Distance : 28 km.
Dénivelé cumulé : 800 m.
Temps : 6 h15.
Balisage : noir.
Départ : du gîte.

Partie 1 : Nous descendons du gîte vers Dienne par la route. A la sortie du Bourg de Dienne nous prenons la route à droite en face de la maison de site du Puy Mary en passant par le parking avec les containers de recyclage et nous montons jusqu’au hameau de Laqueuille haute.

Coup de coeur : les anciennes fermes sont encore souvent couvert d’une toiture de lauze de phonolite, la pierre volcanique qui chante si on tappe dessus.


Partie 2 : Nous montons par la piste à gauche direction du Rocher de Laqueille. En haut nous empruntons le sentier à gauche qui nous mène au point de vue en haut du rocher en aller-retour.

Coup de coeur : Le nom Dienne sera la déformation de ’Diane’ la déesse de la chasse romaine. Il y avait, dit-on, sur le rocher un temple dédié à la déesse que Charlemagne, roi très chrétien, faisait démolir. Un premier château fort y était établi dont les restes sont retrouvées. Le château suivant se trouvait au Marchadial dans la vallée. Du décollage de parapente nous avons une belle vue sur la vallée, le village de Dienne, le château de la Cheyrelle et le Puy Mary au bout.


Partie 3 : Nous repartons sur le chemin en descendant à gauche jusqu’à la route D680 que nous suivons sur 200 m vers la droite direction Murat. Attention, circulation abondante et vite. Nous traversons la route pour monter par la piste à gauche. Nous passons dans le bois sur des chemins forestiers et montons en traversant les estives par des sentiers.

Coup de coeur : Nous voyons les monts du Cantal en travers les arbres à différents endroits.


Partie 4 : Nous continuons le sentier tout droit, (balisage sur l’herbe) pour revenir sur un chemin agricole que nous suivons toujours parallelle à la route. Au croisement avec le sentier balisé en vert nous continuons a suivre le balisage noir vers la droite.

Coup de coeur : Nous passons à d’anciennes tourbières remises en eau. Nous prenons le temps d’admirer la flore typique des tourbières avec le trèfle d’eau, la linaigrette etc.


Partie 5 : Nous continuons notre chemin à droite, direction Chavagnac. Juste avant le village nous empruntons une partie de route goudronnée ouverte à la circulation. Attention. Nous arrivons au bourg de Chavagnac.

Coup de coeur : Le château de Chavagnac date du 15ième siècle et a remplacé un ancien donjon sérieusement endommagé en 1382. Le nouveau château se compose d’un corps de logis, flanqué de 4 tours, autrefois crénelées et reliées entre elles par un bastion carré. "Chavagnac" ainsi nommait-on le château, a appartenu à la toute puissante et antique maison de Diane ou de Dienne. Dès l’origine, les seigneurs de Dienne sont aussi seigneurs de Chavagnac.


Partie 6 : Nous continuons en suivant le balisage noire sur des chemins forestiers et agricoles bien roulables, en direction de Chalinargues.

Coup de coeur : Juste avant d’arriver au village nous avons une belle vue sur le monts de Cantal d’un petit promontoire à gauche du chemin. Au village même nous passons devant l’église du 12ième siècle pour admirer son jolie clocher en peigne et en faisant le tour nous prenons le temps de passer un petit moment dans "La maison de la Pinatelle" où nous trouvons toutes les explications sur les paysages, les traditions, le volcanisme, la faune et la flore du Cantal.


Partie 7 : Nous continuons dans les bois vers le hameau de la Boissonnière.

Coup de coeur : Si nous sommes tranquilles nous risquons de voir de cerfs, des biches, des chevreuils et même des sangliers.
Nous prenons le temps d’aller visiter l’exposition de poterie de "Géraldine et Noel Poulain", un couple passionné par les émaux et les possibilités qu’offrent les différentes sortes de terre.


Partie 8 : Nous suivons toujours le balisage noire à droite, d’abord sur une piste forestière, après une petite partie sur la route que nous quittons de nouveau pour une piste à droite. Cette piste arrive sur la route au bord du lac du Pêcher.

Coup de coeur : le paysage autours du lac du pêcher est tellement paisible qu’on a du mal à repartir.


Partie 9 : Nous contournons le lac pour suivre le balisage noir en direction du petit hameau de Fortuniès. De la chapelle de Fortuniès nous suivons la route direction le hameau de Jolan où nous empruntons le chemin qui passe entre les maisons à gauche. Nous descendons, traversons la route pour arriver dans le hameau du Monteil. Nous remontons l’autre versant de la vallée vers le plateau jusqu’à la croix du gendarme.

Coup de coeur : Nous prenons le temps d’aller visiter la chapelle de Fortuniès qui a été restaurée complètement.
De la croix du gendarme nous avons une belle vue sur la vallée de la Santoire.


Partie 10 : Nous descendons par le chemin vers Dienne pour rentrer au gîte par la route.

Coup de coeur : Nous profitons de notre passage dans Dienne pour visiter la Maison de site.



Le bois de la Peschaud - Pinatelle

Topoguide "Pays de la Pinatelle et de la Haute-Santoire" p. 30-26.

Distance : 29 km.
Dénivelé cumulé : 670 m.
Temps : 5 h 15.
Balisage : orange, vert et bleu.
Départ : A la gare de Murat, à 15 min. en voiture du gîte.

Partie 1 : Nous montons par le centre de Murat vers le rocher de Bonnevie que nous contournons